Le pronom ‘madame’ est-il sexiste ?

7 mars 2024

Lors de la rédaction du texte publié hier sur ce blogue, j’ai appris qu’une experte en sécurité nationale (Stephanie Carvin) déteste, au point de se mettre en colère, lorsqu’on utilise le pronom ‘madame’ pour la désigner.

On aurait pu penser que c’est parce que cette personne possède une identité de genre masculine. Or les photos d’elle sur l’internet montrent que ce n’est pas le cas.

Une deuxième explication pourrait être culturelle. Puisque Stephanie Carvin écrit son prénom sans accent — contrairement à ce que j’ai écrit originellement hier — présumons qu’elle est anglophone.

Or il est courant chez les Anglophones de s’appeler entre eux par leurs prénoms. Même lorsqu’ils ne se connaissent pas. Pour nous, Francophones, cette fausse familiarité nous apparait vulgaire. Mais pas à leurs yeux. Donc, il est possible que Stephanie Carvin tienne mordicus à ce qu’on l’appelle ‘Stephanie’.

Une troisième explication est qu’elle aurait vu le film ‘Madame Claude’ sur Netflix et s’imagine qu’en français, le pronom ‘madame’ désigne la propriétaire d’un bordel. Ce qui est inexact.

Une dernière hypothèse est qu’elle partage le préjugé largement répandu selon lequel ce pronom est sexiste parce qu’il fait référence à l’état civil alors que le pronom ‘monsieur’ ne le fait pas.

Voyons ce qui en est.

Il suffit de consulter un dictionnaire pour réaliser que le pronom ‘madame’ possède plusieurs sens.

Il peut, en effet, servir à désigner une femme mariée. Mais il peut aussi désigner toute personne de sexe féminin au-delà de l’adolescence. Ce peut être également un titre donné à une femme adulte, mariée ou non, appartenant à la noblesse ou exerçant une fonction (madame l’Inspectrice). Etc.

C’est pareil pour le pronom ‘monsieur’. Il désigne une personne adulte de sexe masculin. Tout comme, en résumé, ‘madame’ désigne une personne adulte de sexe féminin.

Seul, le pronom ‘mademoiselle’ indique réellement l’état civil. Il désigne généralement une personne célibataire, de sexe féminin, peu importe son âge. Dans la mesure où ce pronom n’a pas d’équivalent masculin, on peut le considérer comme sexiste.

4 commentaires

| Grammaire et orthographe, Langue française | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel