La botanique en infrarouge

Le 27 avril 2024
Magnolia de Loebner ‘Merrill’
Rhododendron de Corée
Magnolia étoilé
Viorne odorante ‘Candidissimum’

La plupart des photos infrarouges que j’ai publiées jusqu’ici ont eu comme sujet des vues de Montréal, notamment ses espaces verts.

Ici, ce sont des fleurs qui sont en vedette.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet + multiplicateur de focale M.Zuik MC-14, objectif M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + filtre bleu B+W KB20 + filtre vert jaunâtre B+W 061 + filtre bleu 80c d’Hoya.
1re photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 140 mm
2e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 102 mm
3e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 77 mm
4e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 85 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

Un commentaire à La botanique en infrarouge

  1. André joyal dit :

    De toute beauté, ça nous change de Gaza…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

>