Les salaires en Europe

4 décembre 2023
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Si on exclut le Liechtenstein, les cinq pays européens qui, en 2022, versaient les meilleurs salaires étaient la Suisse, l’Islande, le Luxembourg, la Norvège et la Belgique. Notons que le salaire net est la rémunération totale moins l’impôt et les cotisations syndicales.

Les secteurs les plus rémunérateurs sont les services bancaires et financiers, ainsi que l’énergie, les mines et les technologies de l’information.

Dans ce palmarès des pays aux meilleurs salaires nets, la Suisse et le Luxembourg sont avantagés par la vigueur de leur secteur financier, aux salaires attrayants. De plus, les charges fiscales y étant moindres, cela hausse le salaire net par rapport au salaire brut.

La Belgique profite de la présence à Bruxelles d’une fonction publique européenne très bien rémunérée. En Norvège, la répartition de la richesse fait en sorte que les revenus gaziers et pétroliers du pays profitent à tous ses citoyens.

En Islande, 90 % des travailleurs sont syndiqués. Les salaires y sont protégés de l’inflation par leurs conventions collectives.

Dans l’ensemble de l’Europe, le cout horaire moyen de la main-d’œuvre était de 30,5 euros (44,75$ canadiens). Un couple avec deux enfants gagnait en moyenne 55 573 euros (ou 81 500$) par année.

À travail égal, les femmes gagnaient 12,7 % de moins que les hommes en 2021, un écart qui s’est très légèrement creusé à 13,0 % en 2023. C’est en Estonie, un pays dirigé par une femme depuis 2021, que cet écart est le plus important (à 20,5 %).

Avant la guerre en Ukraine, c’est ce dernier, de même que la Moldavie, qui constituaient les deux pays les plus pauvres d’Europe. Si on les exclut, les cinq pays où les salaires annuels sont actuellement les plus bas sont la Bulgarie (12 923 €), la Roumanie (14 500 €), la Croatie (17 842 €), la Pologne (18 114 €) et la Hongrie (18 274 €).

Référence : La Suisse et l’Islande ont les salaires les plus élevés de l’UE et de l’EEE

Laissez un commentaire »

| Économie | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel