L’auto-toilettage du chien

Le 25 mars 2023
Cliquez sur l’image pour démarrer

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

6 commentaires à L’auto-toilettage du chien

  1. Marsolais dit :

    Trop drôle !
    Tu sais que certains fermiers qui laissent leurs vaches « en liberté «  dans l’étable installent de très grosses brosses rotatives où elles peuvent aller, au moment qui leur convient, se faire grattouiller le dos … et elles aussi adorent ça, semble-t-il !
    Bon dimanche, 🙋🏻‍♀️

  2. André Joyal dit :

    je ne vois pas d’image. A-t-elle été recouverte par la neige d’hier soir?

    À quand un blogue sur la théorie du genre? Pour ou contre JK Rowling? Moi, je suis pour…

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Pour les vidéos, les avis de publication envoyés par courriel aux abonnés ne les affichent pas. Pour les voir, il faut aller sur le blogue. Désolé.

      Merci pour les suggestions d’articles. laissez-moi y réfléchir…

  3. sandy39 dit :

    Ben oui, aussi chez Nous, les vaches se grattent entre elles… ou se frottent le cou contre les piquets, lorsqu’on les aperçoit.

  4. sandy39 dit :

    Ce qui va suivre a été écrit, au cours du mois de Mai…

    QUI VA A LA CHASSE PERD SA PLACE…

    Mon homme disait que laver son chien le rendait docile. Je ne sais pas si, dans le cas suivant : si une femme faisait la toilette de son homme, cela le rendrait-il docile ?

    Parce que je n’ai plus guère de lecteurs, en ce moment… vu mon titre… alors, je pourrais tenter de faire sourire un peu… le monde entier… enfin surtout les Canadiens… parce que je ne suis plus tout à fait entière lorsque je n’écris plus !

    A la maison, nous n’avons plus notre chienne, de race Griffon-vendéen, à poils longs “Etoile”. Elle est morte en Février 2021, un samedi matin, en démarrant une partie de chasse -pas par un coup de fusil ni par accident-, de vieillesse, tout simplement. Elle avait 12 ans. C’était déjà pas mal, pour un chien courant !

    Pas 10 heures du matin que le téléphone se mit à sonner et que, j’entendis la voix de mon mari, un peu brouillée… Me dis-je : “Mais regarde-moi ça, ça pleure pour un chien, un homme !”.

    Surtout, il ne fallait rien dire à mon Aînée. Mais, elle est rentrée lorsqu’il était sous la douche, rentré blanc comme un linge, après avoir creusé la tombe de son animal, sur le territoire d’un ancien collègue chasseur.

    D’ailleurs, ce n’était pas la première fois que je le voyais rentrer dans cet état-là ! Lorsqu’il avait abattu, un jour, un sanglier, lorsqu’ils ont la trouille au ventre (ils diront que ce n’est pas vrai !) mais ça se voit tellement sur leurs visages…

    Mais c’est ça la famille : ma fille a tout de suite deviné -vu nos mines- qu’il y avait quelque chose.

    “Oh non, oh non !”

    A cette époque, ma fille était surveillante au lycée, à l’Internat et, rentrait le matin avec sa petite auto. Elle m’en a fait, elle m’en fait encore, elle me boude un peu.

    C’est qu’elle faisait la sotte, à la maison : faire courir les bestioles, à travers la salle-à-manger, sur notre beau carrelage blanc…

    A l’époque, nous avions, aussi, 2 chats, 2 minettes parce que le père ne voulait pas de matous car ils ne sont jamais à la maison !

    Avoir 3 bestioles n’a pas duré longtemps. La plus vieille “Fifille” avait 14 ans, vieillissait, avait du mal à se traîner… Nous sentions la fin. Alors, c’est notre Cadette qui décida d’aller la faire piquer chez le vétérinaire, à la sortie du village. Notre Aînée n’aurait, jamais, pû prendre la décision, je crois ! Mais c’est que ça ne faisait que 10 jours que la chienne était morte !

    C’est pas fini…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

>