Enfin de la neige…

Le 18 décembre 2022








 
Que serait le Québec sans neige au cours de la saison froide ?

Ce sont nos quatre saisons contrastées qui marquent le passage du temps. Mieux que n’importe quel autre moyen. Sans elles, notre vie serait une monotone suite de jours identiques.

Plus tôt cette semaine, nous avons eu droit à notre première véritable tempête de neige.

Et c’est seulement ce matin, lorsque le couvert nuageux s’est aminci, que quelques éclaircies de soleil ont permis au vent de se lever et de soulager les branches de leur lourd fardeau de neige accumulée.

Évidemment, c’est trop tard pour cet arbre (4e photo) qui devra être amputé d’une de ses branches.

Précisons que les baies sauvages de la cinquième photo sont celles d’un Fusain d’Europe ‘Pumilus’.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8
1re photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 38 mm
2e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 18 mm
3e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 19 mm
4e  photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 28 mm
5e  photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
6e  photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 31 mm
7e  photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 27 mm

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

3 commentaires à Enfin de la neige…

  1. André dit :

    On aurait aimé savoir où ces belles photos on été prises

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Vous avez parfaitement raison; j’aurais dû.

      La première photo a été prise devant chez moi. Mais ce jour-là, toutes les rues enneigées de mon quartier (Hochelaga-Maisonneuve) se ressemblaient.

      Les autres photos ont été prises au Jardin botanique de Montréal.

      La deuxième montre le pavillon en treillis du Jardin nourricier.

      La troisième photo a été prise dans un des petits paillons ouverts du Jardin du Japon tandis que la quatrième (une de mes deux préférées) montre un arbre devant le pavillon principal de ce jardin.

      À la cinquième, nous sommes au Jardin d’ombre alors qu’à la suivante, nous sommes à deux pas du Jardin Leslie-Hancock.

      La dernière (mon autre préférée) a été prise à l’Arborétum, au fond du Jardin botanique. On se croirait dans les Laurentides. Il y a quelque chose de grandiose dans cette cathédrale de conifères.

      Je vous invite à cliquer sur ces photos panoramiques pour les voir en haute résolution. Elles sont faites pour emplir notre champ de vision.

  2. sandy39 dit :

    Nous aussi, en tant qu’Elément de la Nature, nous traversons les saisons, à notre façon… même si chez Nous, il pleut avec des températures douces.

    Besoin d’eau, les nappes phréatiques ne sont pas pleines, après une année de douceur et de sécheresse.

    Et, il ne neige pas ! L’an dernier, à la même époque, il y en avait un peu et, il y a 2 ans, le jour de Noël, il neigeait plein pot ! Neige fondu en point de temps, en janvier !

    Cette année, une nuit à -10°C, avec un joli paysage givré, vite parti avec +10°C les jours suivants !

    C’est vrai, J.Pierre, sans saison, la Vie serait monotone mais nous sommes obligés de suivre ces changements… bien que je trouve qu’un hiver sans froid n’est pas un hiver.

    Il est prévu (il paraît) que dans 50 ans, dans le Jura, on aura les températures du Sud de la France. Je n’ose même pas y penser et puis, de toute façon, je m’en fiche, je ne serai plus là !

    Ah, j’avais deviné, le Jardin japonais et le Jardin botanique.

    Ma préférée : je prendrais la 4e photo avec le banc, pour se situer au Présent, sans regarder en arrière, mais surtout, pour regarder en avant, l’AVENIR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>